La municipalité de Briscous n’est pas opposée à l’Ikastola

Désolé, cet article est seulement disponible en Frantsesa.

 

Fabienne Ayensa le Maire, répond aux responsables de l’Ikastola : depuis la naissance de l’Ikastola, nous, l’équipe municipale, n’avons jamais voulu communiquer dans la presse, préférant travailler à rendre possible ce projet. Mais au vu des propos erronés et répétés des responsables de l’Ikastola dans différents médias, maintenant cela suffit !

La majorité du  Conseil Municipal n’a jamais été opposée à l’Ikastola.

Fabienne Ayensa rajoute : « j’étais adjointe à l’éducation lors de la création de l’Ikastola,  c’est moi qui ai suivi et soutenu ce dossier à l’époque,  avec les services de l’Etat pour les convaincre que la location d’un terrain communal  à l’Ikastola était juridiquement possible.

Actuellement cette structure souhaite construire des bâtiments en dur sur un terrain communal qu’elle loue et le Conseil Municipal a donné un avis favorable à ce projet sur l’espace déjà loué.

Mais Seaska et les responsables de l’Ikastola veulent accueillir 80 enfants en empiétant sur le parking communal afin de pouvoir construire également une cantine (depuis la création la Commune leur a toujours donné la possibilité de manger à la cantine publique et la totalité des enfants s’y restaure). 

Aujourd’hui, il y a 50 enfants scolarisés. Dans un courrier du  2 août 2017, les responsables s’étaient engagés à ne pas dépasser ce chiffre « dans le cadre du développement raisonné de Seaska » et  en ajoutant « rechercher un terrain plus approprié pour construire en dur » ; 

Sur les 50 enfants, 19 sont de Briscous, les autres sont domiciliés dans les Communes du Pôle Nive Adour, et de Bardos,  Hasparren, Bayonne, toutes ces communes ont pourtant chacune une Ikastola. Mais les responsables répondent à la Municipalité qu’ils laissent le choix de l’école aux parents.

Nous pensons que ce lieu est trop petit pour scolariser 80 enfants, notamment en ce qui concerne l’aménagement de la cour de récréation et du préau selon les recommandations de l’Education Nationale. Les élus sont donc soucieux du bien-être des enfants et de leurs besoins.

Nous ne pouvons accepter que le parking soit diminué car il est très utilisé pour les écoles et les activités sportives de la salle multi activités. Enfin l’augmentation du nombre d’enfants scolarisés rajouterait un nombre important de voitures sortant de ce petit chemin préjudiciable pour la sécurité de tous et la tranquillité des voisins.

Nous sommes donc favorables à la construction de bâtiments en dur  dans la limite du terrain loué actuellement, ce qui pourrait convenir à 50 enfants.

Courrier d’engagement de l’Ikastola en 2017.